Le Nouveau Courrier http://nouveaucourrier.net La passion de l'info, le sens de l'histoire Wed, 25 Mar 2015 16:10:58 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=4.0.1 Sud-ouest ivoirien: des élèves protestent contre une rumeur d’annulation du repêchage à San Pedro http://nouveaucourrier.net/sud-ouest-ivoirien-des-eleves-protestent-contre-une-rumeur-dannulation-du-repaachage-a-san-pedro/ http://nouveaucourrier.net/sud-ouest-ivoirien-des-eleves-protestent-contre-une-rumeur-dannulation-du-repaachage-a-san-pedro/#comments Wed, 25 Mar 2015 16:10:58 +0000 http://nouveaucourrier.net/?p=11193

Des élèves ont protesté mardi contre une rumeur selon laquelle le repêchage serait annulé pour les examens de fin d’année, perturbant les cours dans des lycées publics à San-Pedro, au sud-ouest ivoirien, a-t-on appris auprès de témoins.

Venus du « du lycée municipal », ces élèves « sont entrés au lycée Inagohi où ils ont délogé leurs amis », a expliqué un professeur, ajoutant que le proviseur a par la suite reçu les protestataires dans son bureau.

Selon ces derniers, « un ministre aurait affirmé que le repêchage a été annulé pour les examens de cette année », a soutenu cette source, ajoutant que le proviseur leur a assuré qu’il n’a pas eu échos de cette décision, bien qu’ayant récemment eu une rencontre avec des membres du CIO (Centre d’information et d’orientation).

Malgré les propos du premier responsable du lycée Inagohi, ces élèves se sont tout de même dirigés vers les autres établissements publics de la cité portuaire pour perturber les cours, toujours selon ce professeur.

« Il n’y a pas cours aujourd’hui, on nous a demandé de revenir demain », a affirmé une élève du lycée classique.

 Alerte Info

]]>
http://nouveaucourrier.net/sud-ouest-ivoirien-des-eleves-protestent-contre-une-rumeur-dannulation-du-repaachage-a-san-pedro/feed/ 0
Déblocage des salaires: le gouvernement ivoirien dénonce un « chantage » des fonctionnaires http://nouveaucourrier.net/deblocage-des-salaires-le-gouvernement-ivoirien-denonce-un-chantage-des-fonctionnaires/ http://nouveaucourrier.net/deblocage-des-salaires-le-gouvernement-ivoirien-denonce-un-chantage-des-fonctionnaires/#comments Wed, 25 Mar 2015 12:01:24 +0000 http://nouveaucourrier.net/?p=11189 Le porte-parole du gouvernement Bruno Koné

Le porte-parole du gouvernement Bruno Koné

Le gouvernement ivoirien a assuré mardi que sa décision de déblocage des salaires des fonctionnaires, qui a « effectivement commencé en 2014″, sera respectée, dénonçant un « chantage (de) certains » en grève depuis plus de deux semaines, après un Conseil des ministres.

« Le fait que certains prennent cet engagement pour faire du chantage est malsain », a déploré le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, rappelant que « le déblocage des avancements a effectivement commencé en 2014″.

Le gouvernement ivoirien a décidé en 2014, d’une revalorisation générale des salaires et le déblocage sur cinq ans des avancements des fonctionnaires.

Cette mesure a concerné « 38.600 fonctionnaires dont les salaires ont été totalement débloqués en janvier 2014 pour une enveloppe budgétaire de 23,4 milliards » Fcfa, a précisé, M. Koné, ajoutant que cette opération de régularisation de leur situation administrative « se poursuit », au cours de la traditionnelle conférence de presse après Conseil des ministres.

Cette déclaration intervient après une série de grèves entamées depuis le 02 mars par des syndicats d’enseignants qui exigent le respect de cet engagement du gouvernement, perturbant les cours dans des établissements publics et privés dans tout le pays. Ceux de la santé annoncent également un mouvement.

« La décision a été prise et le gouvernement fait tout son possible pour que tous les bénéficiaires puissent voir leur situation progressivement corrigée, mais il faut éviter d’aller à l’affrontement parce qu’on risque de tout gâter », a prévenu le ministre des Technologies de l’information et de la communication.

« Soyons assurés que l’Etat fera sa part », a conseillé Bruno Koné, indiquant que « des annonces seront faites dans les prochains jours » après l’achèvement « des simulations pour permettre au gouvernement de prendre des décisions claires ».

Les salaires en Côte d’Ivoire n’avaient pas été débloqués depuis 27 ans, selon le gouvernement.

 Alerte Info

]]>
http://nouveaucourrier.net/deblocage-des-salaires-le-gouvernement-ivoirien-denonce-un-chantage-des-fonctionnaires/feed/ 0
Nord Mali: un blessé « grave » dans l’explosion d’une voiture de la Minusma à l’aéroport de Kidal » (Porte-parole) http://nouveaucourrier.net/nord-mali-un-blesse-grave-dans-lexplosion-dune-voiture-de-la-minusma-a-laeroport-de-kidal-porte-parole/ http://nouveaucourrier.net/nord-mali-un-blesse-grave-dans-lexplosion-dune-voiture-de-la-minusma-a-laeroport-de-kidal-porte-parole/#comments Wed, 25 Mar 2015 09:17:33 +0000 http://nouveaucourrier.net/?p=11186 QG de la Minusma à Bamako

QG de la Minusma à Bamako

La porte-parole de la Mission des Nations Unies au Mali (Minusma), Radhia Achouri, a affirmé mardi qu’ »un casque bleu a été gravement blessé après l’explosion d’une de leurs voitures à l’aéroport de Kidal », localité situé au nord du pays à plus de 1.541 km de Bamako, à un journaliste de ALERTE INFO.

 

Selon elle, seul « un casque bleu » qui était dans le véhicule a été « gravement blessé », après l’explosion.

Le 9 janvier un véhicule transportant des troupes du contingent sénégalais de la mission onusienne avait sauté sur un engin explosif près de l’aéroport de Kidal faisant sept blessés.

Depuis le déploiement des casques bleus de l’Onu en juillet 2013 au Mali, leurs positions dans le Nord du pays ont été la cible de plus d’une vingtaine d’attaques qui ont tués plus de trente-cinq d’entre eux, selon la Minusma.

Le 17 janvier « un véhicule suicide a explosé à proximité d’un point de contrôle Minusma situé à environ un kilomètre (de son) camp, causant la mort d’un Casque bleu et blessant un autre soldat, tous deux appartenant au contingent tchadien », avait déploré la mission.

A la suite d’une rébellion déclenchée en janvier 2012 dans le Nord du Mali par le Mouvement national de Libération de l’Azawad (MNLA), qui revendique la scission du pays, cette partie est en proie à des attaques armées que revendiquent des groupes terroristes proches d’Al-Qaïda.

Alerte Info

 

]]>
http://nouveaucourrier.net/nord-mali-un-blesse-grave-dans-lexplosion-dune-voiture-de-la-minusma-a-laeroport-de-kidal-porte-parole/feed/ 0
Cacao : 5% du chiffre d’affaires de la production mondiale revient aux pays producteurs (premier ministre ivoirien) http://nouveaucourrier.net/cacao-5-du-chiffre-daffaires-de-la-production-mondiale-revient-aux-pays-producteurs-premier-ministre-ivoirien/ http://nouveaucourrier.net/cacao-5-du-chiffre-daffaires-de-la-production-mondiale-revient-aux-pays-producteurs-premier-ministre-ivoirien/#comments Wed, 25 Mar 2015 09:02:52 +0000 http://nouveaucourrier.net/?p=11183 Logo ICCO

Logo ICCO

Le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan a indiqué mardi  que 5% du chiffre d’affaire de l’industrie cacaoyère revenait aux pays producteurs, à une réunion du conseil international du cacao, à Abidjan.

 

« Sur 65.580 milliards de FCFA de chiffres d’affaires de l’industrie du cacao, seulement 3.540 milliards de FCFA  reviennent au producteurs; soit 5% », a affirmé Daniel Kablan Duncan.

M. Duncan qui intervenait à l’ouverture de la 91è session ordinaire du conseil international du cacao a invité les pays producteurs à mener  » des actions » pour accroître leurs productions.

Il a relevé comme actions « l’amélioration des conditions de vie des producteurs et du capital humain ainsi que la lutte contre les pires formes du travail des enfants ».

Le Premier ministre a réaffirmé « la volonté » du gouvernement ivoirien d’ abriter le siège de l’ICCO,  à Abidjan.

La session qui s’achève vendredi  réunit une centaine d’experts des 48 pays membres de l’organisation.

La Côte d’Ivoire qui abrite la 91è session ordinaire du  conseil international du cacao en est le premier producteur mondial avec  1,7 million de tonnes.

 Alerte Info

]]>
http://nouveaucourrier.net/cacao-5-du-chiffre-daffaires-de-la-production-mondiale-revient-aux-pays-producteurs-premier-ministre-ivoirien/feed/ 0
Côte d’Ivoire : de nouveaux dirigeants du journal du FPI, le parti de Gbagbo, nommés http://nouveaucourrier.net/cote-divoire-de-nouveaux-dirigeants-du-journal-du-fpi-le-parti-de-gbagbo-nommes/ http://nouveaucourrier.net/cote-divoire-de-nouveaux-dirigeants-du-journal-du-fpi-le-parti-de-gbagbo-nommes/#comments Wed, 25 Mar 2015 08:52:45 +0000 http://nouveaucourrier.net/?p=11180 pic1427219479

De nouveaux dirigeants de “Notre Voie’’, le journal du principal parti de l’opposition en Côte d’Ivoire, le Front populaire ivoirien (FPI), ont été nommés mardi, a-t-on appris.

Le FPI traverse depuis quelques mois une crise interne qui a divisé le parti entre deux camps opposés. Un premier conduit par le président statutaire Pascal Affi N’guessan et un second qui ne reconnait plus son autorité, dirigé par un autre cadre Sangare Aboudramane.

La nomination de ces nouveaux responsables par les adversaires internes de Pascal Affi N’guessan apparait comme un autre épisode de la bataille pour le contrôle du parti que se livrent les deux camps.

L’ancien directeur général (DG), César Etou, limogé le 17 novembre par Pascal Affi N’guessan, retrouve son poste tandis que l’universitaire Dedy Seri est nommé Président du Conseil d’administration (PCA).

 Alerte Info

 

]]>
http://nouveaucourrier.net/cote-divoire-de-nouveaux-dirigeants-du-journal-du-fpi-le-parti-de-gbagbo-nommes/feed/ 0
La responsable des femmes du parti de Gbagbo juge de « nul effet » la décision de sa suspension http://nouveaucourrier.net/la-responsable-des-femmes-du-parti-de-gbagbo-juge-de-nul-effet-la-decision-de-sa-suspension/ http://nouveaucourrier.net/la-responsable-des-femmes-du-parti-de-gbagbo-juge-de-nul-effet-la-decision-de-sa-suspension/#comments Wed, 25 Mar 2015 08:39:24 +0000 http://nouveaucourrier.net/?p=11177 Marie Odette Lorougnon contestent l’autorité de Affi N’guessan

Marie Odette Lorougnon conteste l’autorité de Affi N’guessan

Marie Odette Lorougnon, la responsable des femmes du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l’ancien chef de l’Etat Laurent Gbagbo, limogée lundi de son poste par le président cette formation politique Pascal Affi N’guessan, a contesté cette décision, la jugeant de “nul effet’’.

 

“C’est ridicule. Ce n’est pas Affi qui m’a nommée. J’ai été élue à un congrès en 2001. Donc, il n’a pas le pouvoir de me limoger’’, a déclaré Marie-Odette Lorougnon, contactée par ALERTE INFO.

Depuis qu’il a décidé début juillet 2014 de remanier son secrétariat général, Pascal Affi N’Guessan a provoqué une crise interne qui fait chaque jour les choux gras de la presse ivoirienne.

Début novembre, Michel Gbagbo, le fils de l’ex-chef d’Etat, avait, avec des cadres du FPI, déposé la candidature de son père à la présidence du parti contre Affi N’guessan.

Affi N’guessan, candidat à sa succession, conteste la régularité de la candidature de Laurent Gbagbo. Il accuse certains de ses camarades de vouloir l’évincer “en instrumentalisant le nom’’ de l’ancien chef de l’Etat.

Saisie pour trancher la question, la justice ivoirienne a rejeté fin décembre la candidature de l’ex-chef de l’Etat, incarcéré depuis novembre 2011 à la CPI qui le soupçonne de “crimes contre l’humanité’’.

Depuis, de nombreux militants dont Marie Odette Lorougnon contestent l’autorité de Affi N’guessan.

Début mars, une réunion du comité central, l’instance suprême de décision du parti, a été organisée par des adversaires internes de Pascal Affi N’guessan.

Dans un communiqué, ils ont fait savoir que la rencontre s’était tenu en présence des deux tiers des membres statutaires du parti et qu’il a été décidé, entre autres, de suspendre de ses fonctions Pascal Affi N’Guessan et de le remplacer par Abou Drahamane Sangaré “pour assurer l’intérim du président’’, un congrès extraordinaire devant être organisé dans les trois mois.

Le “camp’’ Affi N’Guessan a aussitôt répliqué, estimant que cette réunion est illégale. Le président du FPI a saisi la justice pour annuler son éviction.

“Est-ce qu’une personne qui est en référé qui reconnait implicitement sa suspension peut-elle suspendre un autre cadre du parti ?’’, s’est interrogée Marie Odette Lorougnon, jugeant la décision de M. Affi “nulle et de nul effet’’.

Alerte Info

]]>
http://nouveaucourrier.net/la-responsable-des-femmes-du-parti-de-gbagbo-juge-de-nul-effet-la-decision-de-sa-suspension/feed/ 0
Simone Gbagbo toujours detenue à l’école de gendarmerie, 14 jours après sa condamnation à 20 ans de prison http://nouveaucourrier.net/simone-gbagbo-toujours-detenue-a-lecole-de-gendarmerie-14-jours-apres-sa-condamnation-a-20-ans-de-prison/ http://nouveaucourrier.net/simone-gbagbo-toujours-detenue-a-lecole-de-gendarmerie-14-jours-apres-sa-condamnation-a-20-ans-de-prison/#comments Tue, 24 Mar 2015 12:23:36 +0000 http://nouveaucourrier.net/?p=11175 Clothilde Ohouochi rend un hommage appuyé à une femme qu'elle a connu au-delà de son armure...

L’ancienne Première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, condamnée le 10 mars par la justice ivoirienne à 20 ans de prison ferme, n’est pas encore écrouée dans une maison  d’arrêt mais est toujours détenue à l’école de gendarmerie à Abidjan,  a-t-on appris mardi auprès de l’un de ses avocats.

 

“Logiquement, elle devrait être incarcérée dans une maison d’arrêt après le verdict de la cour d’assises mais elle est toujours à l’école de gendarmerie’’, a indiqué Me Mathurin Dirabou, interrogé par ALERTE INFO.

Selon l’avocat, la présence de Simone Gbagbo à l’école de gendarmerie est “une  question d’opportunité’’.

“Il appartient aux autorités de la garder là où elle peut bénéficier de meilleures conditions de détention’’, a poursuivi Me Dirabou.

Simone Gbagbo a été condamnée le 10 mars par la cour d’assises à 20 ans de réclusion pour « attentat à la sûreté de l’Etat », soit 10 ans de plus que la peine requise par le parquet général.

Elle était jugée avec 82 co-accusés pour leur rôle présumé dans les violences post-électorales de novembre 2010-avril 2011 qui ont fait plus de 3.000 morts dans le pays.

L’ex-Première Dame est détenue à l’école de gendarmerie située à Cocody (quartier chic à l’est d’Abidjan) depuis son transfèrement début décembre d’Odienné, dans le nord du pays où elle était en résidence surveillée, à Abidjan.

Selon Me Dirabou, Simone Gbagbo y est  en même temps que le général Bruno Dogbo Blé, ancien Commandant de la Garde républicaine, et l’Amiral Vagba Faussignaux, ex-Patron de la marine nationale qui ont également écopé de 20 ans de réclusion.

 Alerte Info

]]>
http://nouveaucourrier.net/simone-gbagbo-toujours-detenue-a-lecole-de-gendarmerie-14-jours-apres-sa-condamnation-a-20-ans-de-prison/feed/ 0
Affaire Karim Wade : la justice sénégalaise condamne le fils de l’ex-président Wade à « six ans de prison ferme » http://nouveaucourrier.net/affaire-karim-wade-la-justice-senegalaise-condamne-le-fils-de-lex-president-wade-a-six-ans-de-prison-ferme/ http://nouveaucourrier.net/affaire-karim-wade-la-justice-senegalaise-condamne-le-fils-de-lex-president-wade-a-six-ans-de-prison-ferme/#comments Mon, 23 Mar 2015 17:01:36 +0000 http://nouveaucourrier.net/?p=11171 Devant le Palais de justice de Dakar, lundi

Devant le Palais de justice de Dakar, lundi

La justice sénégalaise a condamné Karim Wade, fils de l’ex-président Abdoulaye Wade, à une peine de six ans d’emprisonnement ferme et à une amende de 138 milliards de francs CFA pour « enrichissement illicite », le « relax(ant) », par ailleurs du délit de « corruption » qui avait également été retenu contre lui dans ce procès dont le verdict a été rendu lundi à Dakar.

 

Le 17 février, le procureur de la Crei, Cheikh Tidiane Mara, avait requis sept ans de prison ferme, 250 milliards FCFA d’amende, contre Karim Wade et une interdiction de droits civiques, prévue par l’article 34 du code pénal sénégalais.

Lundi vers 12H00 (GMT et locales), « Karim Meissa Wade (a été) condamné à une peine de six ans d’emprisonnement ferme pour enrichissement illicite de l’ordre de 69 milliards 119 millions FCFA, à une amende de 138 milliards FCFA et à la confiscation de ses biens de toutes formes et de toutes natures », a annoncé Henry Diop, le juge de la Cour de repression de l’enrichissement illicite (Crei).

« La Cour ne peut pas se satisfaire des explications fournies par Karim Wade et ses avocats (…) Il ne s’agit pas de soutenir sans apporter des preuves », a exliqué le juge Diop.

Karim Wade « a accueilli cette sentence avec beaucoup de sérénité et de calme », a confié Me Ciré Ly, un de ses avocats, lors d’un  point de presse tenu dans un hôtel au Centre de Dakar, juste après le verdict.

Pour lui, « cette condamnation est l’épilogue d’une comédie juridique et les droits de (son) client ont été bafoués ».

Le pool de défenseurs de Karim Wade a annoncé un premier recours, « dans les prochaines heures » devant la « Cour suprême » sénégalaise, évoquant ensuite d’autres appels auprès des « juridictions internationales ».

« Pendant deux ans, la force est restée à la force. Nous allons faire en sorte qu’elle reste à la loi », a déclaré Me Demba Bathily, un autre avocat de Karim Wade, promettant « de faire juger la Crei qui ne mérite pas de figurer dans l’arsenal juridique sénégalais ».

En fin d’après-midi, la réaction du gouvernement sénégalais est attendue par la voix de son ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba, qui tiendra un point de presse au siège de son département ministériel.

Alerte Info

]]>
http://nouveaucourrier.net/affaire-karim-wade-la-justice-senegalaise-condamne-le-fils-de-lex-president-wade-a-six-ans-de-prison-ferme/feed/ 0
CI_La FESCI déloge les étudiants à Abidjan http://nouveaucourrier.net/ci_la-fesci-deloge-les-etudiants-a-abidjan/ http://nouveaucourrier.net/ci_la-fesci-deloge-les-etudiants-a-abidjan/#comments Mon, 23 Mar 2015 16:24:57 +0000 http://nouveaucourrier.net/?p=11168 image connectionivoirienne.net

image connectionivoirienne.net

Des membres de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) ont délogé les étudiants dans plusieurs établissements supérieurs, a constaté l’AIP lundi à Abidjan.

« Je suis arrivé ce matin et on m’a dit que des étudiants sont venus faire sortir les étudiants des classes. Les raisons, je n’en sais rien », a déclaré le directeur commercial du groupe Pigier, Guillaume Okou.

Levant un coin de voile sur cette descente des contestataires, des étudiants de certains établissements interrogés, ont donné quelques raisons avancées.

« Ils (les frondeurs) disent que le ministre de l’enseignement supérieur a pris des décisions sans consulter les étudiants ;notamment l’augmentation des frais d’examen qui est passé de 10 000 F CFA à 15 000 F CFA, le paiement de 10 000 F CFA pour la carte d’étudiant biométrique et la soutenance », a révélé une étudiante en deuxième année de finance-comptabilité au Pigier, Bléhoué Dominique.

L’étudiant Soro Dao Abdoulaye de Legacy institute qui a affirmé avoir été chassé aussi des classes, a corroboré ces propos.

Le Bureau exécutif national (BEN) de la FESCI au sortir d’une réunion samedi à Abidjan, « a décidé de lancer une grève de 72 heures à compter de lundi jusqu’au mercredi, contre toutes les intimidations, menaces d’arrestations, d’incitation à la violence et de manipulation de certaines organisations comme se fut le cas ce vendredi dernier sur le campus de Cocody », précise-t-on.

Aip

]]>
http://nouveaucourrier.net/ci_la-fesci-deloge-les-etudiants-a-abidjan/feed/ 0
CI_Protestant contre contre la rétention de leurs notes des élèves du public délogent leurs camarades du privé à Tanda http://nouveaucourrier.net/ci_protestant-contre-contre-la-retention-de-leurs-notes-des-eleves-du-public-delogent-leurs-camarades-du-prive-a-tanda/ http://nouveaucourrier.net/ci_protestant-contre-contre-la-retention-de-leurs-notes-des-eleves-du-public-delogent-leurs-camarades-du-prive-a-tanda/#comments Mon, 23 Mar 2015 16:20:34 +0000 http://nouveaucourrier.net/?p=11165 11082663_813010012108610_7569606472689289248_n

Protestant contre contre la rétention de leurs notes par les enseignants, des élèves du public à Tanda ont délogé leurs camarades du privé et en ont blessent un, a constaté l’AIP.

Ces élèves réclament leurs moyennes du deuxième trimestre retenues par les enseignants qui continuaient de dispenser des cours dans les établissements privés de la ville.

Les cours sont perturbés dans les écoles publiques depuis début mars par les enseignants pour motif de grève. Les enseignants réclament le déblocage des salaires et l’avancement indiciaire, rappelle-t-on.

Aip

]]>
http://nouveaucourrier.net/ci_protestant-contre-contre-la-retention-de-leurs-notes-des-eleves-du-public-delogent-leurs-camarades-du-prive-a-tanda/feed/ 0